bannière Magal
Nous Suivre en direct

Suivez nous aussi sur:
Watch LiveNous Suivre en direct

Hizbut-Tarqiyyah

Home » A la Une

VIVIFICATION du mois béni de Ramadan 1444h 6e jour: Commentaire de S. Mansour SECK

Vivification du mois de Ramadan 1444H - 2023

Jour 6 : MATLABUL FAWZAYNI

« Matlabul Fawzayni Â» (La quĂȘte du bonheur dans les deux mondes [Ici-bas et dans l’Au-delĂ ]) est un poĂšme qui a eu ses lettres de noblesses par la voix de Cheikh Abdoul Ahad, troisiĂšme khalife des Mourides, qui l’avait convoquĂ© dans une de ses adresses. Il en avait choisi plusieurs vers dont il avait lui-mĂȘme fait la traduction. Il indiquait Ă©galement que le Cheikh y rĂ©capitule toutes ses ambitions pour Touba, ce qui est une orientation de taille sur la considĂ©ration qui sied vis-Ă -vis de la ville sainte. Cheikh Abdoul Ahad avait par ailleurs soulignĂ© que les priĂšres formulĂ©es par le Cheikh dans cet Ă©crit ont toutes Ă©tĂ© exaucĂ©es par le Seigneur.

Rappelons que le Cheikh a composĂ© « Matlabul Fawzayni Â» dĂšs son arrivĂ©e Ă  Touba en 1888. Écrit dans la mĂ©trique « Rajaz Â», le poĂšme compte 236 vers et prĂ©sente un prĂ©ambule trĂšs fourni qui dĂ©livre de nombreux Ă©clairages sur le Khassida. Le Cheikh mentionne dans ce prĂ©ambule : « l’objet du poĂšme est de glorifier Dieu et de lui rendre grĂące Â». Il ajoute : « Il a Ă©tĂ© composĂ© Ă  Touba, une terre que Dieu a prĂ©servĂ©e Â». Toujours dans le prĂ©ambule, le Cheikh poursuit : « Dieu l’a prĂ©servĂ© de tout mal, de tout danger par Ă©gard pour celui qui s’est exilĂ© pour vivifier la tradition du ProphĂšte (PSL) Â». Le reste du prĂ©ambule est constituĂ© de priĂšres et de propos qui rappellent les invocations du vĂ©nĂ©rĂ© prophĂšte Abraham au moment de son installation Ă  la Mecque.

DĂšs le premier vers, le Cheikh glorifie Allah en ces termes : « AlhamdulillĂąhil KarĂźmi zil minan, Alashti qĂąlĂź bi furĂ»din wa sunan Â» (Louange Ă  Dieu le GĂ©nĂ©reux et MaĂźtre des bienfaits...). Il poursuit au vers 2 : « Je Lui rends grĂące pour m’avoir conduit sur une terre oĂč Il a annihilĂ© les obstacles Â». Ce vers est pour le moins dĂ©routant, car le Cheikh parle d’obstacles annihilĂ©s alors qu’il Ă©tait dans une forĂȘt fort inhospitaliĂšre. Par ce contraste apparent, on peut noter Ă  quel point le Cheikh exulte et montre qu’il est dĂ©barrassĂ© de tout ce qui Ă©tait contraignant pour lui. NĂ©anmoins, la comprĂ©hension Ă  ce niveau doit ĂȘtre double. Le Cheikh montre d’abord une satisfaction majuscule d’avoir trouvĂ© une terre oĂč il pourra se consacrer Ă  l’injonction faite Ă  tous les musulmans Ă  savoir adorer Allah. Il exulte aussi parce que, de façon plus transcendantale, le Seigneur lui a prĂ©sentĂ© la photographie de ce que Touba sera. C’est ainsi qu’il faut comprendre sa dĂ©claration suivante, qui fait rĂ©fĂ©rence Ă  la mosquĂ©e de Touba : « Le Seigneur m’a accordĂ© un Ă©difice qui se dressera jusqu’au Paradis Â». Notons qu’en ces temps, nul ne s’imaginait des habitations en dur dans cette ville. L’auteur ajoute : « Le Seigneur m’a accordĂ© un lieu de quĂȘte du savoir Â». Un vers qui nous fait penser Ă  l’universitĂ© que le vĂ©nĂ©rĂ© Cheikh Mountakha a Ă©difiĂ©.

Le vers 17 s’avĂšre plus explicite sur la raison pour laquelle le Cheikh exulte. Il considĂšre, par humilitĂ©, ne pas mĂ©riter ce que le Seigneur lui a accordĂ©. Il Ă©crit Ă  ce propos : « Les Ă©loges des gens ont failli me faire tomber dans le piĂšge de Satan Â». Il ajoute au vers 22 : « J’ai Ă©tĂ© nĂ©gligeant Â». « Je me plains pour mes nombreux vices Â» (vers 25). « Je suis un paresseux qui dort beaucoup Â» (vers 23). Cette posture n’est pas nouvelle chez les soufis et il faut en avoir une comprĂ©hension non superficielle. En effet, dans leur itinĂ©raire, les hommes de Dieu ne voient que la distance qui les sĂ©pare de la conjonction spirituelle, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont paresseux, nĂ©gligents ou indigĂšnes. Au contraire, ils sont « primus inter pares Â» (premiers parmi leurs pairs).

A suivre


Commentaire : Serigne Mansour Seck (Membre comitĂ© scientifique HT)

Restitution : Awa Tall Ba

  A La Une
Voir la suite»  

 Radio
 Météo

© 2021 AlMouridiyyah - A la découverte de I'Univers Touba

Scroll To Top